Retour
picto vidéo picto texte

lundi 13 octobre 2014, 19h30

Acheter, louer ou prêter sa voiture : la mobilité personnelle, à quel prix ?

Atelier • Economie • Rédactionnel • Vidéo

Bookmark and Share

Vidéo

Voir l’extrait sur Youtube
Voir toute la conférence

Word - 530.6 ko
Retranscription intégrale

Participent à l’Atelier :
Paulin DEMENTHON, fondateur de Drivy ;
André GALLIN, Président de la branche Loueurs du CNPA ;
Etienne HERMITE, directeur général de Zipcar France ;
Emmanuel NEDELEC, directeur général d’UBEEQO ;
Flavien NEUVY, économiste, responsable de l’Observatoire Cetelem ;
Vincent SAINT-MARTIN, directeur marketing de OuiCar
Laure WAGNER, directrice exécutive France de Blablacar.
L’Atelier est animé par Laurent MEILLAUD, journaliste et consultant.

Flavien NEUVY, économiste, responsable de l’Observatoire Cetelem, note que le modèle de la possession d’un véhicule reste dominant en France. Le parc tend d’ailleurs à vieillir, de même que l’acheteur moyen. Néanmoins, les lignes sont en train de bouger et le plateau de la table ronde reflète bien la diversité de l’offre qui existe.
Quant au rôle moteur de la crise dans le développement rapide de solutions d’auto-partage, les participants à la table ronde écartent en chœur cette explication. Paulin DEMENTHON, fondateur de Drivy, ne voit dans ces nouveaux comportements que du bon sens économique et une rationalité bien construite.
Emmanuel NEDELEC, directeur général d’UBEEQO, étend ce constat au monde des entreprises, qui s’efforcent de rationaliser les actifs dont elles disposent.
Vincent SAINT-MARTIN, directeur marketing de OuiCar, explique qu’il ne savait pas quel type de propriétaires allaient utiliser OuiCar (service de location entre particuliers) au démarrage. Les exploitants du site ont vu affluer de nombreux véhicules « classiques », parfois des voitures anciennes telles que des 2CV mais aussi des Ferrari et des Maserati. Cela les rassurés quant à la pertinence de leur modèle économique. « La location de voitures entre particuliers concerne tout le monde », assure-t-il.
Pour ce qui est du covoiturage, le cliché de l’étudiant fauché devient de plus en plus obsolète puisque l’âge moyen des nouveaux membres de Blablacar augmente, explique Laure WAGNER (directrice exécutive France de Blablacar). Il est aujourd’hui de 33 ans, alors qu’il était de 29 ans en 2010. La part des « quadras » et quinquagénaires ne fait qu’augmenter parmi les membres du site, tandis que celle des étudiants diminue.
Le modèle de Zipcar, entreprise née à Boston il y a une quinzaine d’années, se veut complémentaire, explique Etienne HERMITE (directeur général de Zipcar France). L’entreprise totalise aujourd’hui plus de 10 000 voitures partagées disponibles dans plusieurs centaines de villes de par le monde. A Paris, elle exploite un peu plus de 70 emplacements avec 1 à 3 véhicules par emplacement. L’utilisateur s’inscrit sur Internet, remplit un formulaire. Il reçoit alors une carte et peut réserver une voiture sur son smartphone (lequel représente aujourd’hui la moitié des usages).
André GALLIN, Président de la branche Loueurs du CNPA, rappelle que tous les constructeurs ont aujourd’hui leur propre société de location de voitures. Il existera demain des partenariats divers et variés autour d’un produit totalement dématérialisé plébiscité par la clientèle qui a aujourd’hui 18 à 35 ans. Dans le même temps, la France est la 1ère destination touristique au monde et les touristes ont besoin de contacts. La location « classique » va donc coexister avec les nouvelles formes de location dématérialisée. Flavien NEUVY apporte un autre constat rassurant, pour le monde automobile, en observant que 80 % des jeunes de moins de 30 ans n’imaginent pas une vie sans voiture.

Retour