Retour
picto vidéo

jeudi 9 octobre 2014, 18h51

Grégory Nève [Communication Nissan]

Interview • Vidéo

Bookmark and Share

Vidéo

Voir la vidéo Youtube

Grégory NEVES, directeur de la Communication de Nissan, indique que l’actualité de Nissan est mouvementée. La gamme Nissan est en effet extrêmement jeune : le nouveau Qashqai, le nouveau XTrail, le Facelift du Juke, l’INV200 du côté électrique, etc. En outre, une version plus puissante en essence (190 chevaux) de la Pulsar, lancée cet été, est proposée sur le stand. Trois modèles NISMO, « Nissan Motor Sport », label haute performance, sont présentés sur le stand : Duke NISMO RS en exclusivité (218 chevaux), Z en version NISMO et la GTR NISMO qui effraie les super cars sur le Nurburgring. La concept car « Pulsar NISMO » est également exposée. Un accueil du public favorable confirmera sa commercialisation. En effet, l’accueil du public est primordial pour Nissan. Plusieurs personnes sont ainsi chargées de recueillir les réactions et feedbacks des visiteurs sur le stand, afin d’évaluer et valider les opportunités commerciales.
A contrario, la Leaf est l’une des premières vraies citadines électriques. Commercialisée depuis quatre ans, elle a permis à Nissan de devenir leader du « Zéro émission ». Elle est en effet voiture électrique la plus vendue dans le monde et en France. Si la voiture est importante, l’alliance Nissan s’est également attachée à créer un véritable écosystème environnant, visant à répondre aux plus de 20 questions que se pose un client intéressé par une voiture électrique. Le but est que le véhicule électrique devienne un choix évident. L’autonomie notamment inquiète les acheteurs. L’Alliance Nissan proposera ainsi des bornes dans tous les Ikea et Auchan d’ici la fin de l’année.
Les clients de la Leaf se sont ainsi déclarés à 97 % satisfaits de leur véhicule, ce qui constitue un taux historique. Elle est même devenue la voiture principale de clients l’ayant initialement achetée comme deuxième voiture. Cette démarche nécessite toutefois des efforts de pédagogie et de vulgarisation afin de lever les freins et les peurs de la clientèle.
La sécurité constitue une préoccupation majeure pour Nissan, qui a choisi de l’assurer à travers des dispositifs électroniques. La marque propose ainsi une voiture entièrement close de l’intérieur, qui ne communique avec l’extérieur que grâce à l’électronique (caméras permettant de détecter les objets en mouvement, vision à 360 degrés, visualisation des alentours pour évoluer en toute sécurité).
Ce bouclier de sécurité est une technologie accessible sur l’ensemble de nos gammes « normales ». Il peut être complété par une alerte de franchissement de lignes, un détecteur d’angle mort, une détection d’objets en mouvement ou encore un freinage d’urgence. Ces dispositifs visent à donner naissance à la voiture autonome, dont les premiers prototypes devraient sortir à partir de 2016. Ce développement nécessite toutefois une modification de la législation, qui n’a pas encore accepté que la prise de contrôle de l’électronique en situation d’urgence vise à protéger le conducteur et son entourage.
En outre, la conduite autonome ne doit pas être associée à une perte de plaisir de conduire, car le conducteur peut conserver la main.

Retour