Retour
picto vidéo

mardi 7 octobre 2014, 16h10

Sébastien Crochemore [Renault Twingo]

Interview • Mondial 2014 • Vidéo

Bookmark and Share

Vidéo

Voir la vidéo sur Youtube

Sébastien CROCHEMORE, chef de produit pour la nouvelle Twingo, explique que la nouvelle Twingo adopte une propulsion motrice arrière. Cette révolution permet une voiture plus compacte de 10 centimètres à l’extérieur, et un espace intérieur plus habitable, avec 33 centimètres supplémentaires. En outre, la maniabilité s’en trouve grandement améliorée, la nouvelle Twingo étant la meilleure de sa catégorie en matière de rayon de braquage.
L’accueil du public a été phénoménal, comme en atteste l’affluence sur le stand du Mondial de l’Automobile 2014 ainsi que la proportion d’immatriculations enregistrées pour la nouvelle Twingo.
Deux moteurs essences de 3 cylindres sont proposés : le premier de 70 chevaux pour la ville, et le second, identique à celui de Clio Capture, de 90 chevaux. Contrairement à ce qui a été affirmé, ces moteurs Renault sont simplement partagés avec ceux de la Smart, développée par Daimler. Seule une boîte mécanique à 5 rapports est proposée pour l’instant. Elle devrait être complétée à partir de septembre 2015 d’une boîte à double embrayage.
Par ailleurs, le capot fixé par des lanières répond à l’objectif d’exploiter au mieux la voiture, afin d’améliorer l’espace à vivre. Aussi, le local technique, situé à l’avant, est réduit au minimum et ne donne accès qu’aux éléments essentiels.
Twingo existe désormais exclusivement en 4 ou 5 portes, répondant ainsi à une attente récurrente des clients. De véritables portes ont été placées à l’arrière, avec une ouverture de 4.5 degrés, sans passage de roues. Ainsi, la nouvelle Twingo a le style dynamique d’une 3 portes, avec des poignées arrière intégrées dans la vitre, mais la praticité d’une 5 portes.
La nouvelle Twingo, comme toute voiture moderne qui se respecte, est hyper-personnalisable, avec plus de 6 900 combinaisons possibles. Le choix d’ambiance, disponible dès le milieu de gamme, peut être complété par divers éléments de personnalisation.
Malgré un prix inférieur de 200 euros à celui de la version précédente pour le modèle d’entrée de gamme, Renault ne déroge pas à la qualité, et la personnalisation se fait en usine.
Renault travaille depuis 2008 au renouvellement du modèle. Le choix du scénario de moteur arrière nécessitait toutefois une plateforme spécifique, impliquant un coût supplémentaire. Afin de demeurer concurrentiel, Renault s’est donc associé avec Daimler pour réaliser des économies d’échelle.
La première Twingo s’était vendue à 2,2 millions d’exemplaires, la suivante à 900 000 exemplaires. L’ambition pour la nouvelle Twingo est donc de faire aussi bien, voire de conquérir de nouvelles clientèles.

Retour